dimanche 13 janvier 2019

Développer la circulation du Ki

Calligraphie Seitaï
Développer la circulation du Ki, pour nous même (Katsugen-undo, Gasshô Gyô-ki,...) ou avec un ou plusieurs partenaires (Yuki, Tetsunage,...), est une capacité naturelle que nous pouvons par l'entraînement améliorer.

En soulignant cet aspect naturel du Ki, cela implique que du point de vue Seitaï, jouer avec le Ki n'est pas un pouvoir comme il en est question parfois dans les arts martiaux, ou pour faire une démonstration spectaculaire d'un don qui serait l'apanage de quelques rares individus.

Pour développer cette circulation du Ki, il faut donc garder à l'esprit l'omniprésence du Ki.
En acceptant cette omniprésence, il suffit alors de se placer dans un état d'accueil vis à vis du Ki.
Accueillir à bras ouvert le Ki, comme nous le ferions pour recevoir un être cher chez soi.
Ouvrir son esprit, son corps, son être entier.

L'esprit d'ouverture nécessaire pour permettre une circulation pleine et fluide du Ki, nous amène à comprendre qu'il n'est pas utile de montrer de la force pour favoriser la circulation du Ki.

C'est plutôt en se libérant du poids de notre ego que le Ki pourra s'exprimer, grandir, et illuminer notre personne.

La Force du Ki, est une force sans force.

Quand nous tenons quelqu'un par la main, quand un croyant joint ses mains pour faire une prière, il n'y a aucune notion de force qui entre en jeu, et pourtant une grande force s'exprime alors.


lundi 31 décembre 2018

Respirer et contempler !

Calligraphie Seitaï
Pour finir cette année 2018, à la veille de 2019, j'aimerais souligner l'importance de la respiration et de la contemplation :

Nous avons déjà évoqué le fait que respirer ne se limite pas à inspirer de l'air pour en récupérer l'oxygène grâce à nos poumons.
En effet, l'organisme dans son ensemble participe à la respiration.
Le ki profite de cette circulation pour passer dans notre corps et lui faire bénéficier de cette source vitale.

Pendant des frissons, ou un bâillement, nous pouvons facilement ressentir dans tout notre corps le parcours et les effets de la respiration.

Avec l'habitude de l'attention, il peut être facile de ressentir le parcours de la respiration dans l'ensemble du corps, à tout moment, même sans bâiller ou frissonner.
L'intérêt d'être conscient du passage du ki avec la respiration est que cela facilite la fluidité de cette circulation.
Il y a donc une synergie entre l'attention portée sur ce phénomène de respiration et la qualité de sa circulation.

Nous comparons souvent pendant les séances d'entraînement la circulation de la respiration et du ki, avec le va et vient de l'eau sur une plage en bord de mer.
Lorsque l'eau se retire, c'est comme une inspiration.
Quand le flot s'abat sur le sable, c'est l'expiration.

Si nous nous laissons absorber par cette image, nous pouvons atteindre un état de contemplation de ce phénomène.
Dans ces conditions, nous pouvons en ressentir un bien-être profond.
Ce qui permet cet état bienfaisant, c'est le fait que l'esprit se libère de tout ce qui l'encombre.
Focalisé sur cette contemplation, l'esprit est soulagé de son trop plein. Alors l'esprit et le corps flotte ensemble dans une ambiance agréable !

    




dimanche 17 septembre 2017

Développé au 20ème siècle, pour le 21ème siècle!

Calligraphie Seitaï

C'est au début du 20ème siècle qu'est né Haruchika NOGUCHI, le fondateur du Seitaï, au Japon.

Mais c'est peut-être au 21ème siècle, je l'espère, que cette pratique trouvera un public élargi, à travers le monde...





Je me souviens d'une réflexion faite par le pédiatre de mes enfants il y a une dizaine d'années, quand je lui faisais part du point de vue Seitaï sur la fièvre. Point de vue selon lequel il vaut mieux, d'une manière générale, ne pas entraver une fièvre, puisque celle-ci permet à l'organisme de mieux se défendre contre les virus et autres éléments pathogènes.
La réponse de ce médecin fut qu'effectivement, la fièvre stimule l'activité du système immunitaire, et diminue celle des virus et bactéries indésirables.
Nous étions donc d'accord, mais le docteur soulignait que la plupart des gens, y compris dans le milieu médical, n'étaient pas prêts à accepter cette attitude, notamment à cause de la peur des convulsions et de ses conséquences chez les jeunes enfants, qui est trop forte pour prendre ce risque, même si les cas dangereux sont très rares, et qu'on peut les voir venir et agir en conséquence.

Le médecin concluait que c'est de la médecine du futur dont je lui parlait à présent!...

Laisser l'organisme gérer son travail de défense, c'est lui permettre d'améliorer sa capacité naturelle de défense.
Cela ne veut pas dire qu'il ne faut jamais rien faire pour rester en bonne santé bien sûr!
Il existe un grand nombre de techniques et pratiques Seitaï pour aider le corps à mieux faire face à toutes les agressions et difficultés que nous pouvons rencontrer...

La technique de la serviette chaude et humide, les "Taïssos" (exercices spécifiques qui stimulent une partie ciblée de l'organisme), le "Katsugen-Undo", que nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises dans les articles précédents, etc...

Un large éventail s'offre à nous pour notre bien être avec le Seitaï.
C'est toujours dans l'intention de stimuler notre corps, pour lui permettre de mieux répondre à ses besoins, et développer sa capacité d'autonomie que nous pouvons pratiquer, si nous le souhaitons, ce qu'a enseigné NOGUCHI Senseï, et d'autres après lui...

J'espère que ce 21ème siècle verra les consciences s'ouvrir au vaste horizon d'espoir et de liberté que propose cette fameuse pratique Seitaï!...
   

Connaissances et Reconnaissances

Calligraphie Seitaï
Notre éducation d'êtres humains modernes nous amène à accumuler beaucoup de connaissances. Chacun peut essayer de faire le tri de tout ça pour se faire des opinions, des convictions, des croyances, des réflexions, etc...

Ce que nous propose la pratique du Seitaï, c'est d'apprendre à reconnaître plutôt que de connaître.
Il existe des connaissances très vastes sur le fonctionnement de la vie humaine que souligne le Seitaï, mais pour que le pratiquant puisse réellement évoluer sur cette voie, il lui faudra développer sa capacité de reconnaissance...

Reconnaître, c'est aiguiser sa sensibilité pour capter et comprendre directement ce qui se déroule en nous.
Comprendre directement, c'est à dire sans passer par les filtres que peuvent constituer nos connaissances. Alors, il faut faire l'effort de se débarrasser de ses connaissances, pour accueillir, par une attitude d'ouverture, les phénomènes qui constituent la manifestation de cette vie qui coule en nous.
Vaste programme peut-on penser? Certes, mais des exercices simples que suggèrent le Seitaï permettent aux pratiquants de se lancer et d'avancer dans la découverte de ce qui fait leur vie...   



vendredi 10 février 2017

Définition 2017

Calligraphie Seitaï
En ce début d'année 2017, je propose une nouvelle définition du Seitaï :


Sur un plan individuel, le Seitaï permet :

 - des ajustements corporels, par des exercices physiques spécifiques (Taïssos).

 - Une stimulation des systèmes autonomes de l'organisme, comme le système moteur extra-pyramidal et le système nerveux neuro-végétatif (avec par exemple l'exercice du Katsugen-Undo).
Par cette stimulation, l'organisme voit sa capacité naturelle de réparation augmenté, et son système immunitaire amélioré.

- La pratique permet en même temps une amélioration de la circulation du Ki (Katsugen-Undo et Yuki).

Sur le plan collectif, la pratique Seitaï permet de renforcer le lien qui unit les individus par le Ki (Yuki, Tetsunage). Ce renforcement favorise une meilleure qualité de communication avec les autres!

Un mot encore sur le Ki : si cette notion de Ki reste floue pour celui qui n'y est pas accoutumé, cela devient une évidence pour le pratiquant confirmé, au même titre que de sentir l'odeur d'un plat savoureux! ressentir le Ki devient presque "banal" avec l'habitude d'une pratique adaptée!
  

dimanche 12 juin 2016

KI et énergie

Calligraphie Seitaï
Il me paraît important de tenter d'éclaircir la nuance entre "Ki" et énergie.

Le ki est souvent traduit par "l'énergie vitale".
Précédemment, j'ai choisi de définir le Ki par "la source vitale".
Pourquoi cette différence? simplement parce que le Ki n'est pas une énergie telle que l'on a l'habitude de la concevoir. Ce n'est pas une quantité mesurable par un quelconque appareil de mesure moderne.

Le Ki, je l'ai déjà dit, ne peut que se ressentir.

Le Ki, c'est ce qui permet à l'énergie de s'exprimer.

Le Ki est au delà de l'énergie, il est avant l'énergie.

La source de l'énergie, c'est le Ki... 

mardi 19 avril 2016

Seitaï, Ki, définitions 2016.

Calligraphie Seitaï
En cette année 2016, il me semble avoir enfin trouvé des définitions simples et convenables pour ces termes "Seitaï" et "Ki", mots qui nous intéressent particulièrement à travers ce blog.

Voici donc les propositions 2016 pour ces définitions :

Seitaï : Une éducation physique globale, dont la pratique personnalisée des nombreux exercices et techniques favorise l'amélioration et le maintien d'un équilibre physique, physiologique et psychique.

Ki :  Source vitale.

Nous pourrions ajouter à la première définition que cet équilibre amélioré et maintenu, s'obtient par le renforcement du ki lié à cette pratique...